Fermer
Aller au contenu principal
Retour aux actualités

Acquisition d’œuvres d’art : maquette de scierie hydraulique

Acquisition d’œuvres d’art : maquette de scierie hydraulique

Cette exceptionnelle maquette de scierie hydraulique en bois et métal, datant du début du 20e siècle, est un ancien travail de maîtrise vraisemblablement réalisé par un ouvrier de scierie.

Le socle en bois, dont le parement imite la pierre de taille, soutient une terrasse ceinturée d’une barrière et surmontée d’une structure à colonnade abritant une roue à aubes. L’accès au niveau supérieur de la structure à colonnade, coiffée d’une flèche culminant à près de 130 centimètres de hauteur, se fait via un remarquable escalier à vis. 

La roue à aubes actionne la scie dans des mouvements verticaux de va-et-vient grâce à un mécanisme de poulies placé à l’intérieur du socle, reproduisant ainsi mécaniquement le mouvement des scieurs de long. La scie battante est associée à un chariot d’entraînement sur rails permettant de faire avancer automatiquement la grume. 

Les scieries hydrauliques à scie battante, appelées hauts-fers dans le massif des Vosges, étaient encore largement répandues en France au cours de la première moitié du 20e siècle. Cette maquette, dont le mécanisme fonctionne toujours, est celle d’une scierie idéalisée car il est en effet peu probable que le bâtiment d’un moulin à scier ait été construit avec autant d’éléments architecturaux décoratifs. La scierie miniature, qui a été restaurée en avril 2018 par François Timoleonthos, marqueteur et restaurateur de mobilier installé à Nevers, a aujourd’hui retrouvé son éclat d’antan.