Fermer
Aller au contenu principal
Retour aux actualités

Barrique « tatouée »

Barrique « tatouée »

Autrefois intimement liée aux rites de passage dans les sociétés traditionnelles, la pratique du tatouage s’est largement popularisée dans les sociétés occidentales et apparaît désormais comme un ornement corporel assez communément partagé.

L’art du tatouage – son esthétique, ses symboles et ses thématiques – se décline aujourd’hui sur d’autre supports que la peau comme en témoigne la barrique « tatouée » par Yannick Meziani, l’un des principaux tatoueurs de la Nièvre, lors de l’édition 2016 du salon Vinitech. Yannick Meziani a réalisé cette œuvre à l'aide d'un fer à pyrograver qui, en creusant la surface du support grâce à l’action du feu, a permis à l’artiste de faire apparaître un décor japonisant.

L’artiste s’est en effet inspiré du tatouage japonais traditionnel pour réaliser le décor de cette barrique bordelaise avec cercles de tête en châtaignier. Un dragon, dont le mouvement est accentué par la forme même du support, apparaît par ailleurs au milieu de motifs végétaux.

©Christophe Deschanel