Fermer
Aller au contenu principal
Retour aux actualités

Carte de la forêt de Mont-le-Duc extraite de l’Atlas des bois dépandans des duchés de Nivernois et Donziois (1789)

Carte de la forêt de Mont-le-Duc extraite de l’Atlas des bois dépandans des duchés de Nivernois et Donziois (1789)

La forêt de Mont-le-Duc dépendait autrefois de la châtellenie de Clamecy, sous la suzeraineté des comtes, puis des ducs de Nevers depuis le XIe siècle. Cette ancienne forêt ducale, située sur le territoire de la commune de Clamecy, à la limite des départements de la Nièvre et de l’Yonne, appartient aujourd’hui à des propriétaires privés.

L’Atlas montre que la forêt de Mont-le-Duc, d’une contenance de 648 arpents et 40 perches (soit environ 330 hectares), était divisée en 10 coupes et réunie au bois de Druye, aux Usages du Ouagne et de Cuncy ainsi qu’à la forêt de Surgy « pour ne former qu’un seul aménagement [de] 22 coupes commencées en 1789 ». Les bois de ces massifs forestiers étaient destinés à l’approvisionnement de Paris en bois de chauffage ; le transport étant effectué par trains de bois via l’Yonne puis la Seine. L’Atlas précise par ailleurs : « Il y a encore les cota[t]s [côtes ou coteaux] de la frontière située sur le bord de l’Yonne sur le chemin de Clamecy à Coulanges lesquels n’ont pas été aménagés à cause de leur mauvaise qualité. Ils contiennent 59 arpents et ne peuvent servir qu’à faire la charbonnette, ils seront coupés à leur révolution. »

Enfin, la carte de la forêt de Mont-le-Duc montre que la coupe N°6 est faiblement boisée dans sa partie méridionale, appelée Chaumes de Mont-le-Duc, sur les pentes de la butte du Culleron. La superficie de la coupe N°6, d’une contenance de 93 arpents et 96 perches, est d’ailleurs plus importante que celle des 9 autres coupes de la forêt de Mont-le-Duc dont la superficie moyenne est d’environ 61 arpents. Ce constat est corroboré par la toponymie du lieu dans la mesure où  « chaume » désigne habituellement une zone en friche à vocation pastorale.