Fermer
Aller au contenu principal
Retour aux actualités

Carte de la forêt des Garennes extraite de l’Atlas des bois dépendans des duchés de Nivernois et Donziois (1789)

Carte de la forêt des Garennes extraite de l’Atlas des bois dépendans des duchés de Nivernois et Donziois (1789)

La forêt des Garennes dépendait autrefois de la châtellenie de Châteauneuf-Val-de-Bargis appartenant aux ducs de Nevers depuis le XVIe siècle. Cette forêt, située sur le territoire des communes de Châteauneuf-Val-de-Bargis, Vielmanay et Nannay, correspond à la partie méridionale de l’actuelle forêt domaniale de Bellary, soit environ un tiers du massif aujourd’hui géré par l’ONF.

L’atlas précise que « cette forêt contient 1833 arpents 62 perches [environ 940 hectares] et est divisée en 18 Coupes ; elle est destinée aux forges et fourneaux de l’Eminence, Bailly [Donzy] et Chandoux [Sainte-Colombe-des-Bois]. On suivra jusqu’en 1798 l’ordre des Coupes établi par le Bail desdites forges et fourneaux, après-quoi on commencera la deuxième Révolution par le Numéro 1er et suivant sans interruption. »

La forêt était donc exploitée en 18 coupes réglées d’une centaine d’arpents, soit environ 50 hectares. L’exploitation de cette forêt, aménagée à la révolution de 18 ans, est caractéristique d’une forêt dont le bois est destiné aux forges. Le bois, alors au stade de gaulis et dont le diamètre est inférieur à 10 cm, était ainsi généralement coupé à 66 cm de longueur et transformé en charbon de bois par les charbonniers via le procédé des meules.